Venez-vous amuser dans le royaume de Fiore! dans quel camp allez-vous être? guilde légale ou illégale?
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Presentation de Kurai [Fini]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kurai Dokuseishin

avatar

Messages : 114
Date d'inscription : 17/06/2012

Magic Fiche
Plus sur vous:
Joyaux(Argent)::
4500/10  (4500/10)
Magic'xpérience(xp)::
1001/3500  (1001/3500)

MessageSujet: Presentation de Kurai [Fini]   Lun 18 Juin - 1:16


|- Présentation de NOM & PRENOM -|


|- Nom ->Dokuseishin
|- Prénom ->Kurai
|- Age ->19 ans
|- Sexe ->Masculin
|- Arme(s) ->Nop
|- Magie(s) ->God Slayer de venin
|- Guilde ->Crudeliss (Si possible ^^)
|- Rang -> Je vise le A mais c'est à vous de décider ^^



Descriptions Physique

Commençons par ce que tout le monde remarque en premier quand on rencontre quelqu'un, à l'exception des aveugles bien entendu, vous m'avez compris je vais vous parlez du physique de Kurai. D'une taille proche du mètre quatre-vingt et d'une largeur d'épaule plutôt étroite qui met en valeur son allure élancé ce jeune homme aux cheveux noires de jais en bataille ne semble pas impressionnant de prime abord, cependant sa musculature est bien plus développé qu'elle n'en a l'air, en effet un léger T-shirt à manches longes de couleur noire et un gilet de la même couleur mais à manches courtes viennent le plus souvent cacher sa musculature travaillée. Cette musculature pourrait se remarquer plus particulièrement au niveau de ses longues jambes musclées par la marche éternelle qui a marqué une partie de sa vie.

Quand il voyage dans des lieux plus froids il ajoute à ce simple vêtement une cape noire avec des bordures en fourrure qu'il peut passer autour de son corps pour rester incognito. Par la suite si on regarde de plus près on pourra remarquer une caractéristique qui peut étonner : la singulière couleur des yeux de Kurai, en effet ils sont couleur or, pas jaune pâle proche du vert mais vraiment couleur or pur, ce détail est encore plus flagrant du fait de noire profond des cheveux et de la tenue qui encadre ces yeux, c'est peut-être pour cette raison qu'en général il garde les yeux mi-clos la plupart du temps. Ensuite son nez fin et légèrement allongé n'a pas grand-chose de spécial mais a le mérite d'être suffisamment discret pour ne pas gâcher l'harmonie du visage et c'est déjà pas mal, enfin sa bouche de n’a pas grand-chose de spéciale à l’exception de la quantité inhumaine de nourriture qu’elle contient parfois mais c’est une autre histoire. De plus il est utile de préciser que son visage est de forme ovale peu allongé sur le haut mais légèrement pointu au niveau du menton.

On est également en droit de rechercher d'éventuelles accessoires qui pourraient nous en apprendre plus sur ce personnage et bien à ce moment on risque fort de poser le regard sur son collier constitué d'une chaîne en acier qui soutient une croix noire faites d'un étrange métal à l'air lourd, pour savoir où a-t-il bien put obtenir cet objet il faudra s'armer de patience. De plus si il est en chemin pour partir en mission on pourra bien souvent le trouver en possession d’un sac qu’il passe par-dessus son épaule gauche, Quand on lui demande ce que contient ce sac il répond tout simplement qu’il s’agit de provisions pour la route mais il est étrange que quand il pose ce sac : on entend un étrange bruit de verres qui s’entrechoquent. . Et enfin si on fait un examen encore plus approfondit, on trouvera son tatouage d’appartenance à la guilde sur son avant-bras gauche de manière à pouvoirs le montrer en tirant simplement sa manche.



Descriptions Mental

Ensuite nous allons observer la manière de penser de ce chère Kurai. Comme on pouvait s'y attendre il est loin d'être simple de comprendre ce jeune homme, certain pense que l’attitude joyeuse et pleine de vie qu'il affiche souvent n'est qu'une façade pour cacher le côté sombre et mauvais qu'il montre beaucoup moins souvent, mais il n'en ai rien. En réalité quand il rencontre une personne il la juge rapidement et si il la trouve pénible ou indigne d'intérêt voire même détestable, alors il se montre comme quelqu'un de froid et distant et évite toute conversation. Cependant c'est ça la façade et non l'inverse.

Cependant le côté sombre de Kurai peut paraitre très effrayant, il considère intimement que la vie doit être vécue au maximum possible et que chacun est responsable pour que la sienne le soit. Ainsi il n’hésite pas à tuer ceux qui pourrait porter atteinte à sa vie de quelque manière que ce soit, en effet un combat perdu contre le venin de Kurai peut facilement couter la vie et bien qu’il n’en tire aucun plaisir ce n’est pas ça qui le fera hésiter. « Quand on combat on met sa vie en jeu, si on perd c’est qu’on n’était pas suffisamment fort pour mériter de la conserver » Voilà une des convictions de ce jeune homme.

En réalité Kurai avec la majorité des gens qu'il connaît est un jeune homme plein d'entrain et de bonne humeur qui n'hésite pas à relever les ambiances les plus glauques au risque de s'attirer tout les mauvais regards de la salle. Cette personnalité est le fruit de la conviction profonde de Kurai qui consiste à vivre pleinement peu importe le nombre de problèmes qui lui tombe dessus. En revanche je vous rappelle que si vous voulez le voire comme ça et non de l'humeur précédente il est fortement déconseillé de l'énervé car peu de choses peuvent le mettre en colère mais une fois qu'il y est, ça devient compliqué.

Même si Kurai peut passer pour un bout-en-train coureur de jupon et accessoirement un peu idiot, il ne faut pas prendre à la légère l'intelligence de ceux qui ont dut se débrouiller par eux même. De ce fait il sait tout ce qu'il y a à savoir sur la survie en solitaire et même seul contre tous. L'expérience de la solitude à fait que Kurai se sent parfois comme seul contre tous : il supporte mal la foule des grande ville et peu se montrer très irritable quand il se trouve dans l'une d'elles.

Ce jeune homme recherche également l'amour, en réalité quand on passe sa vie seul à errer on a pas trop le temps de se trouver une petite amie et c'est un grand manque qui à tendance à se répercuter dans la conduite de Kurai sous forme de tentative de drague ratées, impulsives et répétitives. De plus il supporte mal la compagnie des chiens, considérant comme stupide de garder avec soit un animale qui pourrait mordre la main qui le nourrie et les autres, c'est une phobie idiote mais c'est comme ça il n'y peut rien.

Enfin ses défauts : on ne peut pas dire qu'il soit paresseux, cupide ou jaloux mais en revanche sa gourmandise n'a d'égale que sa luxure, il n'est pas rare si on le cherche de le trouver en train de s’empiffrer ou de chercher la compagnie de ces dames dans divers établissement peu recommandable. De plus il lui arrive de ne pas se montrer suffisamment sérieux quand la situation devrait lui faire faire le contraire, c’est plus fort que lui : si il ne juge pas que lui ou l’un de ses proches pourrait être en danger il peut donner l’impression de ne pas donner d’importance à la situation, et c’est bien souvent le cas.
.


Biographie

Chapitre 1 : La petite maison en bois


Cette histoire commence comme pas mal d'autres histoires dans une petite maison en bois, cependant contrairement aux petites maisons en bois normales celle-ci n'était pas construite dans un lieu des plus hospitaliers en effet elle était construite dans un marais des plus repoussant. Pourquoi cette famille au nom si étrange vivait-elle ici ? Pourquoi les Dokuseishin avaient-il choisit un endroit si inhospitalier pour y construire leur résidence ? Et bien pour une raison très simple : leur famille a été éjecté du village depuis plus d'une génération et ce à cause d'un livre, oui un livre mais pas un livre ordinaire. Kurai apprit dès son plus jeune âge que ce livre n'était pas normal : il contenait des connaissances sur une magie que les dieux eux-même auraient créé, enfin d'après la légende, cependant ce trésor à un prix : « chaque personne qui tente d'ouvrir ce livre sans avoir comprit pourquoi il désire cette force sera châtié » Voilà le message inscrit sur la couverture du livre. Le vrai problème c'est que depuis que la famille Dokuseishin possède ce livre, seul l'arrière-arrière grand père de Kurai aurait réussit à l'ouvrir et malheureusement il aurait causé des ravage et tué de nombreuse personne dans toute la région, à tel point que même à ce jour sa famille est fuie comme la peste, la rancœur des hommes est décidément bien tenace.

Kurai à donc grandit dans une ambiance triste sans comprendre pourquoi sa mère semblait toujours inquiète et pourquoi l'homme pâle aux cheveux aussi noires que ceux de son fils l'obligeait à s'entraîner nuit et jour, parfois ils restaient assis et essayaient de faire bouger des cailloux sans les toucher et parfois il abandonnait Kurai dans le marais et ce dernier devait rentrer chez lui tout seul le plus vite possible et en se débarrassant des animaux plus ou moins agressifs qui vivaient dans le marais. En dehors de son extraordinaire sévérité, ce qui étonnait Kurai chez son père c'était sa blessure à la mains droite qui semblait saigner en permanence car sa mère changeait le bandeau tout les jours, en plus son père semblait souffrir car parfois il arrêtait l'entraînement comme plié en deux par la douleur alors que pourtant à part sa blessure à la main il semblait en parfaite santé. Ce n'est qu'à son douzième anniversaire de Kurai que l'homme mystérieux lui parla enfin de sa blessure et alla même jusqu'à la lui montrer.

La plaie avait la taille de la paume, pourtant elle semblait plus profonde en deux points au centre de la main, Kurai avait déjà dut découper bon nombre d'animaux mais jamais aucune blessure n'avait ressembler à ça, ce qu'il avait d'abord cru être la plaie était en fait de la chaire noire et pourrie de laquelle du sang noirâtre s'écoulait régulièrement, cette zone pourrie semblait avoir pour centre les deux trou au centre de la paume tel le résultat d'une morsure de serpent. Son père laissa son l'image se graver dans la mémoire de son fils puis déclara :


-Voilà ce qui se passe quand on est pas prêt à ouvrir le livre.

-C'est...

-Du poison, un poison extrêmement violent et sans antidote, c'est ça le châtiment promit par le livre. Mon père est mort de se poison et tout ce qu'on sais sur lui c'est que même nous, le clan des utilisateurs du poison, nous sommes incapable de nous en défaire.

-Ça veut dire que...

-Oui je vais en mourir mais pas avant d'être sûr que tu soit capable d'ouvrir ce fichu livre.

-Pourquoi moi j'y arriverai alors que seul mon arrière-arrière-grand père a put y arriver ? C'est si important ?

-Oui...Je sais que c'est dur mais on a un honneur perdu à retrouver et je pense que toi seul peut y arriver. Je t'ai dit que l'on ne savais que peu de chose sur lui, quel était ça magie ? On ne sais pas. Était il déjà fou avant d'obtenir ses pouvoirs ? On ne le sais pas non plus. Mais on sais une chose en revanche : lui et toi...vous avez les même yeux.
[/b]

Chapitre 2 : La fuite


Depuis ce jour Kurai s'entrainait deux fois plus, la santé de son père se détériorait de plus en plus, mais qu'à cela ne tienne Kurai continuait encore et encore tout en cherchant en vain à comprent ce que le livre voulait dire par « comprendre pourquoi on désire cette force ». Seul un fou a put comprendre cette phrase ce qui était d'autant moins motivant pour le jeune garçon. Plus de deux années passère durant lesquelles son père passa de plus en plus de temps dans son lit, usant de toutes les forces qu'il avait encore pour enseigner ses connaissances en combat et en poison à son fils. Sa femme quand à elle s'enfermait dans le mutisme et semblait plus désepérée de jour en jour. La maison s'installa dans un silence pesant qui poussait la mère à quitter la maison pour aller au marché de plus en plus souvent, finalement ce qui devait arriver arriva.

Un jour Kurai rentrait d'une journée d'entrainement particulièrement pesante, il était éxténué et s'apprétait à prendre un rapide repas avant de se coucher vu qu'en cette journée d'automne le soleil était déjà quasiment éteint. Quand il entra dans sa maison un spectacle bien étrange l'attendait : sa mère assise sur le lit pleine de boue le regard vide et son père assis sur la table le livre devant lui le regardant d'un air grave.


-C'est arrivé

C'est simples mots suffirent pour faire comprendre la situation à Kurai. Son père lui avait répété mille fois que méfiant comme ils sont les villageois tenteraient surement de savoir d'où venait la mère et finirai pas faire le rapprochement avec la famille maudite qui est sensé vivre dans le coin, vue la boue sur la tenu sa mère Kurai comprit qu'elle avait sans doûte réussit à leurs échapper mais ils allaient fouiller le marais et vite trouver la maison, c'était fichu.

Un peu plus tard après un sobre « adieu » de son père et une étreinte en sanglot de sa mère Kurai était partit. C'est comme ça qu'ils avaient convenu de le faire il y a bien longtemps. Son père était bien trop faible pour voyager il avait donc formelement refusé d'être un boulet dans ce voyage, et sa mère avait décidé de ne pas venir pour une simple raison : les villageois ne savaient pas qu'ils avaient un fils, donc si Kurai partait, ils ne pouvaient pas le savoir alors que si elle était venu avec lui ils se seraient lancé à leur poursuite. Cet ainsi que tout était prévu, comme prévu il emporta le livre et le strict nécéssaire avec lui, comme prévu il traversait le marais par la route la plus rapide pour atteindre la coline et comme prévu il se dirigea vers le Sud et le pays de Fiore. Ce qui n'était pas prévu c'est que quand il arriva en haut de la colline et qu'il aperçu des flammes à l'endrois précis où aurait dut se tenir sa maison il fit le premier arret de son long voyage pour pleurer et ainsi verser ce qu'il voulait être les dernières larmes de sa vie.


Chapitre 3 : Errance


Kurai mit une semaine avant de trouver un premier village, non seulement il n’avait pas réussi à retrouver ce village aussi vite qu’il l’aurait voulu mais en plus il avait déjà utilisé toutes ses provisions, il commença par acheter des vivres puis il loua une chambre à l’auberge, résolu à se reposer et à se décrasser, le lendemain matin il reprit la route avec une énergie nouvelle. Cette fois il ne mit que trois jours à trouver le second village mais cette fois il acheta moins de provisions avant d’aller dans l’auberge, la troisième fois il comprit que les économies de ses parents allaient rapidement atteindre leurs limites, c’est pourquoi il n’acheta que du pain et alla donner quelques pièces à un fermier qui accepta de le laisser dormir dans sa grange. Les choses continuèrent ainsi pendant trois mois, un pauvre idiot sans objectif ni sens de l’orientation qui allait de village en village en demandant la route qui menait à Fiore et en vivant avec de moins en moins de moyen.
Et bien évidement le moment redouté arriva : Kurai n’avait plus un sous. Il tenta de rendre des services en échange du gît et du couvert mais c’était peine perdu, les paysans déjà pauvres et méfiants dans cette région était sous l’effet d’une mauvaise récolte et l’hiver approchant, ils n’étaient déjà pas certains de pouvoirs s’occuper d’eux même alors d’un jeune inconnu à l’air louche ce n’était pas la peine d’y songer. Kurai commença donc à voler, il allait dans les fermes puis attrapait une ou deux poules qu’il faisait cuire en route, il n’en était pas fier mais son instinct de survie prenait de plus en plus souvent le pas sur sa raison.
L’hiver était cette fois bien entamé, la neige tombait par paquet et dormir dehors devenait impossible, ainsi Kurai restait de plus en plus longtemps dans les mêmes lieux à voler les même personnes. Il ne prenait que la route quand la température semblait suffisante et ainsi il lui arrivait de rester plusieurs jours dans le même village. L’évènement qui changea la donne arriva dans un village particulièrement petit et isolé, si petit et si isolé qu’il n’y avait qu’une ferme et que la neige qui tombait depuis une semaine avais obligé Kurai à ne voler de la nourriture qu’à ce fermier depuis trois jours. Alors que le jeune homme affamé entra une quatrième fois dans le poulailler pour y voler des œufs et une dernière poule, il se l’était vainement promit à lui-même, Kurai marcha sur un objet étrange puis entendit un claquement sec et enfin sentit une très forte douleur à la cheville gauche, il ne put se retenir de hurler en regardant sa jambe : un piège à loup avait mordu sa chair, la blessure semblait profonde bien que les horribles lames n’avaient l’air qu’à un quart enfoncé dans la chaire : l’épaisseur de la tenue en étoffe volée dans une auberge au début de l’hiver avait évité le pire. Kurai tentait d’enlever le démoniaque objet métallique de sa jambe quand il entendit des aboiements, de nombreux aboiements qui semblaient s’approcher.
Il parvint finalement à retirer le piège et se mit à courir mais trop tard : les chiens avait déjà fait le tour de la ferme, le fermier agacé par les trois jours de vole avait sans doutes décidé d’en finir avec ce qu’il croyait être un renard. Les chiens n’étaient donc qu’à une vingtaine de mètres de leur proie et cette dernière fonça aussi vite qu’elle pouvait avec sa cheville blessé en dehors de la ferme. Mais c’était peine perdu à peine aurait-il fait cent mètres que les chiens seraient déjà tous sur lui et même si par miracle il trouvait un moyen de fuir la piste du sang dans la neige serait évidente à suivre. Il saisit donc fermement son couteau de chasse dans sa main droite resserra son épais manteau et fit face. Le premier chien fut sur lui et lui sauta au visage mais Kurai l’avais vu arrivé et se baissa, ce qui lui causa une forte douleur à la cheville, et planta son couteau dans le ventre de son assaillant utilisant la force de son élan contre lui, le coup avait surement touché un point vital car le chien arrêta de se débattre en moins d’une seconde. Kurai n’avait pas encore retiré sa lame de la dépouille de la bête quand le second chien lui mordit la cuisse, Kurai frappa de toutes ses forces la truffe du chien avec son coude, le coup sembla efficace car le chien desserra légèrement sa prise mais pas suffisamment. Kurai fit donc un large mouvement du bras droit pour dégager la carcasse du premier chien et ainsi libérer son couteau et le planter dans la tête du second.
Les deux derniers chien de foncèrent pas directement sur le jeune garçon comme les premiers : ils s’arrêtèrent à un mètre devant lui et commencèrent à lui tourner autour en grognant d’un air menaçant guettant une faille. Quand l’un d’entre eux passa dans le dos du gibier il attaqua, Kurai se retourna et d’un grand mouvement en demi-cercle trancha la patte avant droite du clébard, ce dernier hurla de douleur en s’aplatissant sur le sol. Cependant le dernier des chien profita de la diversion pour planter ses crocs dans l’épaule droite de Kurai, la douleur fit tomber ce dernier à genoux en lâchant son arme mais il eut encore la présence d’esprit d’ouvrir et de retirer son manteau en se jetant en avant, avec cette méthode la prise du chien fut compromise et la bête se fit emporter avec le manteau en arrachant un morceau de chaire au passage, encore une fois l’épaisseur de sa tenue et sa chance lui avait évité d’être trop gravement blessé. Le jeune home désarmé faisait donc face à son dernier opposant avec le peu de force qu’il lui restait. Il ouvrit son sac et en sorti son dernier atout posé juste à côté du livre : sa tenue de rechange. Le chien lui sauta dessus pensant profiter du moment où Kurai cherchait ses affaires mais ce dernier s’y attendait, lâcha son sac et enfourna ses vieux vêtements dans la bouche du chien, le chien cracha péniblement les vêtements au goût acre de sueur et c’est à cet instant que Kurai lui plongea dessus et lui bloqua la tête entre ses bras pour lui tordre le coup. C’est depuis ce jour, qui d’ailleurs représentait son quinzième anniversaire bien qu’il n’en avait plus rien à faire, que Kurai déteste les chiens.
Marchant encore et toujours s’enfonçant dans la forêt en priant pour que le meurtre des chiens dissuade le fermier de le poursuivre, Kurai cherchait un endroit le plus loin possible du village pour y passer la nuit. Finalement il trouva une petite grotte à l’air glauque mais vide où il posa le peu d’affaires qu’il avait encore et examina ses blessures, à son grand soulagement aucune n’était trop profonde et si il les recouvrait correctement de tissu elles n’allaient pas s’infecter. Cependant il y a quelque chose qui le gênait, il avait du mal à rester debout et un forte envie de vomir depuis environs une heure après le combat. Il passa un doigt sur la blessure de sa jambe en priant pour qu’il se trompe puis posa le doigt recouvert de sang fraie à sa langue, pas de chance c’était bien ce qu’il pensait : le piège à loup était recouvert de poison.



Chapitre 4 : Le livre


Et ben…Il est beau l’héritier de la famille Dokuseishin, même pas fichu de traverser un pays montagneux en moins de trois mois et en plus il va mourir tuer par un vieux poison anti-renard à deux balles. Voilà le genre de pensé que Kurai avait à l’esprit en ce moment, couché dans un grotte aux milieux de nulle part, avec aucune autre activité que de sentir le poison lui enlever le peu de force qui lui reste en contemplant le livre. Ce livre était aussi lourd qu’un dictionnaire, sa couverture était faite en un cuir d’excellente qualité recouvert de symbole complexe que Kurai soupçonne d’être des cercles magiques. Le plus étrange était la bande de métal qui faisait le tour du livre le bloquant entièrement de façon à ce que pour ouvrir le livre il faille d’abord retirer le cercle de métal cependant le message : « Chaque personne qui tente d’ouvrir ce livre sans avoir compris pourquoi il désire cette force sera châtié » était toujours graver dans le métal tout aussi menaçant que le premier jour, bien que Kurai n’avais quasiment plus rien n’a perdre, il n’osait toujours pas ouvrir ce livre.
Kurai ne savais pas si une journée ou une heure était passé quand il se mit à réfléchir à la phrase du livre, pourquoi voulait-il être fort ? Pour sa famille ? A quoi bon ils étaient déjà morts…Pour les venger ? Qu’es ce que ça lui apporterai ? Alors à quoi bon être fort ? Il allait sans doute mourir d’ici quelques heures. Alors pourquoi ? Quel était la réponse à cette énigme ? Pourquoi désire-t-on devenir plus fort ? Plus Kurai y pensait plus l’espoir de trouver la réponse s’éloignait.
Sentant la mort s’approcher Kurai se mit à faire le point sur sa vie, et ce fut rapide : il n’avait rien fait. Finalement il avait passé sa courte existence à préparer un évènement qui n’arrivera jamais, il a perdu le peu qu’il avait quand sa maison a brûlé et depuis il a mené une existence inutile et pitoyable alors à quoi bon ? En fait avait-il vraiment vécu ? Nan surement pas, aux yeux de tout le monde il n’existe pas. Puis vint le moment où il commence à penser à tout ce qu’il n’a pas vécu, il n’a pas pu devenir magicien comme il en rêvait, il n’a pas pu avoir de vrai amis comme il en rêvait, en fait c’est simple il n’a rien pu faire, pourquoi ? Parce qu’il n’en a pas eu les moyens. Et pourquoi n’en a-t-il pas eu les moyens ? Parce qu’il est faible…
Enfin une conviction monta en lui : il voulait encore vivre et il était prêt à tout tenter pour rester en vie, tant pis si il ne lui arrive jamais rien de bien, tant pis si la vie ne lui réserve que des mauvaises surprises : il veut vivre et il vivra. Usant de ses dernières forces Kurai se leva et se saisi fermement du livre s’apprêtant à l’ouvrir :


- Ecoute-moi bien foutu bouquin ! Je me fiche pas mal de ton énigme, je me fiche pas mal de ce qu’on a pu faire avec ta magie par le passé ! Ce que je veux moi c’est vivre ma vie et pour ça j’ai besoin de ta force. Alors tu vas me la donner !

La sécurité de métal sembla ne pas vouloir bouger puis brilla et enfin s’ouvrit, Kurai n’en revenait pas, il avait réussi : le livre était ouvert. Il ne contenait cependant aucun texte digne de ce nom, pas même une seul lettre, chaque page était un cercle magique et à chaque fois que Kurai posait les yeux sur l’un de ces cercles c’était comme si les connaissances entraient en lui, ce n’était pas comme un enseignement classique, loin de là, les connaissances s’intégraient à son corps elles le modifiaient lui apprenait à devenir plus résistant, à devenir digne de la magie qui allait être la sienne. C’est ainsi que son corps appris à se nourrir du poison et c’est comme ça qu’il a survécu. Durant une bonne semaine il ne fit rien d’autre que lire ce livre, il apprit la magie de cette façon, par un livre qui a peut-être bien, finalement, été écrit par les dieux. C’est ainsi qu’on devient un God Slayer.

Chapitre 5 : La magie


Depuis que le livre avait été ouvert la vie de Kurai changea radicalement. Il testa d’abord ses pouvoirs sur les animaux de la forêt environnante et les résultats parlais d’eux même : sous l’effet de la matière noire qui prenait une forme de pique autour du bras que Kurai parvenait à présent à invoquer les plus petits animaux comme les fouine devenait graduellement de plus en plus raide avant d’être paralysé de bouger au bout de quelques seconde, et les plus gros comme les quelques sangliers qu’il avait croisé semblaient avoir des difficulté à bouger et tentait immédiatement de prendre la fuite, au bout de trois ou quatre coup même les plus gros sangliers s’écroulaient. Ce sort s’appelait « Dokujin no chuusha » (=la piqûre du dieu de poison) et ce n’était que le premier qu’il parvenait à maîtriser, pour l’instant niveau puissance le livre tenait ses promesses, en plus le poison dans son corps semblait avoir été absorbé grâce à ces nouveaux pouvoirs.
Quand il estima avoir correctement repris des forces il se remit en route, le soleil revenait les animaux semblaient être de plus en plus nombreux le printemps était arrivé, le jeune homme descendit dans la vallée et trouva le village où il avait combattu les chiens, ces évènements dataient d’un mois et les villageois n’avaient aucun moyen de savoir que c’était lui, il se dirigea donc vers le village avec l’esprit tranquille pour y découvrir la ferme où il avait volé de nombreuses poules, elle était comme dans son souvenir : petite avec une forte odeur animale. Cependant il constata que le fermier n’était pas dans ses étables comme à son habitude mais devant sa porte en train de menacer avec une fourche deux hommes armés de sabre. Kurai se sentait redevable envers ce pauvre homme, même si ce dernier avait un peu tenté de le tuer mais bon si Kurai était en vie c’est grâce à la nourriture qu’il lui avait volé. Il décida donc d’intervenir Et en plus il lui paraissait évident que ces hommes étaient des bandits, Le magicien décida donc d’aider le vieux fermier.
Le combat fut rapidement expédier : Kurai piqua les deux hommes dans le dos avant qu’ils ne se soient retourné puis toucha le second avec la même attaque avant qu’il n’est pu sortir son arme. Ensuite les deux hommes surprit par l’engourdissement de leurs corps mirent trop de temps à se mettre en position de combat, l’un fut assommé en un coup de poing dans le visage par Kurai et le second fut assommé par un coup de fourche par derrière sur la nuque par le fermier. Ce dernier demanda à Kurai de l’aider à les transporter dans la prison du village puis insista pour inviter Kurai chez lui pour la nuit en remerciement. Kurai accepta et ainsi passa la soirée à parler avec le vieil homme, il apprit ainsi que ces brigands n’étaient que d’anciens paysans ou artisans qui ont trouvé une arme et qui voulait ainsi jouer les durs et améliorer leur train de vie. Il apprit également que l’isolement des villages de la région favorisait ce genre de méthode et qu’ainsi la région était infestée de brigands.
Grâce à ces précieuses informations Kurai planifia la suite de son voyage. A partir de ce moment chaque fois qu’il arrivait dans un village il le surveillait toute la journée et au bout de trois jour au maximum un brigands tentait de voler quelqu’un il n’avait plus qu’à intervenir et a demandé à être logé et nourri en récompense, plus il combattait plus il progressait et plus il arrivait à utiliser des sorts du livre puissants et variés, au bout d’un moment il devint même capable d’aller chercher les bandits directement dans leurs repères et là c’était carrément tout le village qui tenait à le remercier, cependant la plus grande partie des brigands que Kurai avait vaincu mourraient quelques jours plus tard des effets du poison, mais ça avait entre peu et pas d'inportance pour le mage : ils avaient choisient de se battre et ils avaient perdu ça lui paraissait normal qu'ils l'assument. Son sens du combat devenait de plus en plus développer alors qu’il parcourait la région dans tous les sens et enfin quand il se sentit suffisamment fort il reprit son chevin vers le royaume de Fiore, le pays de la magie. Deux ans plus tard en fin d’été il y arriva enfin, prêt à vivre la vie d’un magicien.


Chapitre 6 : Le royaume de la magie


Ca faisait un an que Kurai était arrivé à Fiore, la première chose qui le choqua était le nombre incroyable de magicien, dans ce pays la magie n’était pas un luxe quasiment inaccessible comme chez Kurai. Ainsi ici un magicien avait autant de travail qu’il en voulait et même des travaux bien compliqué que de se battre contre des petits groupes de brigands ce qui permit au jeune magicien de se perfectionner encore d’avantage en magie, bien que n’ayant toujours pas de logement fixe Kurai n’eux plus aucun problème pour trouver du travail et donc s’acheter de la nourriture et des vêtements neufs. Cependant il manquait encore quelque chose à Kurai pour se sentir comme un magicien complet : une guilde.
Le mage qui venait tout récemment d’avoir ses dix-huit ans se mit donc à la recherche d’une guilde de magicien, mais résolu à ne pas prendre cette décision à la légère, durant tout le printemps il alla observer les guildes de magiciens dans tout le pays, il commença par les plus connues comme Fairy Tail, Phantom Lord et Lamia Scale mais il préférait ne pas rejoindre une guilde déjà célèbre c’était pour lui comme profité du travail des autres et puis surtout passer de la solitude qui jusqu’à présent marquait sa vie à une foule de gens dont la majorité lui serai inconnu, nan ça ne lui plaisait pas. Par la suite il observa une bonne vingtaine de petites guildes mais il n’y n’en apprécia pas les ambiances qui était encore trop stupides pour lui. Il alla même se renseigner du côté des guildes noires mais les eus guildes de ce type qu’il parvint à trouver était essentiellement composées d’incompétent, faible et qui voulais jouer les délinquants en gros il ne valait pas vraiment mieux que les brigands que Kurai avait combattu jusque-là, autant dire que ça n’intéressait pas vraiment notre cher Kurai. Il s’apprêtait à se résoudre à faire un choix par défaut quand il la rencontra.
C’était durant une mission un peu plus dure que les autres, Kurai venait de trouver le temple où était caché l’artéfact quand il la croisa, elle se nommait Akiko Daigaku et elle faisait la même mission que lui apparemment. Après s’être jaugé d’un regard froid, les deux mages tentèrent chacun de convaincre l’autre de lui laisser la mission mais rien à faire : deux vraies têtes de mules. Finalement plutôt que d’en venir à se battre ils décidèrent que le premier à trouver l’artefact repartirait avec , défi qui se termina sur une égalité : les deux mages furent forcés de coopérer, les pièges du temple étant trop dangereux pour permettre une exploration en solo. Finalement la récompense fut partagée et Kurai qui avait commencé à s’attacher à cette femme lui demanda si elle faisait partie d’une guilde. C’est ainsi que Kurai apprit l’existence de crudeliss, étrangement cette guilde avait un petit quelque chose en plus que les autres : était-ce le fait qu’ici il se s’entait entouré de gens qui comme lui avait traversé une vie pénible ou était-ce juste un bon pressentiment quand à son avenir ici ? Il n’aurait su le dire. En tout cas il décida après une discussion mouvementé avec Angel Waterfield la chef de guilde, il parvint à l’intégrer. L’Histoire du passé de Kurai est terminé, maintenant il est grand temps de penser au présent, c’est l’heure des aventure de Kurai dans le royaume de Fiore.



|- Derrière l'écran -|


|- Prénom ->Enzo
|- Age ->16 ans
|- Sexe ->Masculin
|- Comment avez-vous connu le Forum? ->C'est un secret :3...Bon ok c'est Angel
|- Commentaire? ->Angel, Akiko, Mido ze vous aimeuuuuuuh toutes ^^
|- Code de Règlement ->




Dernière édition par Kurai Dokuseishin le Jeu 21 Juin - 20:51, édité 30 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Freya Mishiga
Modo
Modo
avatar

Messages : 189
Date d'inscription : 30/04/2012
Age : 24

Magic Fiche
Plus sur vous:
Joyaux(Argent)::
2000/10000  (2000/10000)
Magic'xpérience(xp)::
1001/3500  (1001/3500)

MessageSujet: Re: Presentation de Kurai [Fini]   Lun 18 Juin - 4:50

Bienvenue jeune homme ^^ je valide ton code et le début de ta prez me semble bon ! Bonne continuation !!

_________________


~L'apparence d'une gazelle, le courage d'une lionne~
Merci à mon Akichou pour la signa

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Presentation de Kurai [Fini]   Lun 18 Juin - 12:17

Bienvenu sur FAIRY TAIL RPG Kurai \o/
On espère que tu te plairas ici ±o±
Et puis, si tu veux savoir, c'est Saki (a)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Presentation de Kurai [Fini]   Lun 18 Juin - 12:33

Coucou et bienvenu,

Alors si tu as des questions n'hésite surtout pas. Et puis, juste t'avertir, si tu veux être un GS il faudra beaucoup plus étoffer ton physique et ton mental, pour l'histoire, je te dirai quand elle sera terminé.

Bonne continuation.
Revenir en haut Aller en bas
Kurai Dokuseishin

avatar

Messages : 114
Date d'inscription : 17/06/2012

Magic Fiche
Plus sur vous:
Joyaux(Argent)::
4500/10  (4500/10)
Magic'xpérience(xp)::
1001/3500  (1001/3500)

MessageSujet: Re: Presentation de Kurai [Fini]   Lun 18 Juin - 19:00

Merci vous toutes
Pas de problèmes Angel je vais le faire ^^

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Freya Mishiga
Modo
Modo
avatar

Messages : 189
Date d'inscription : 30/04/2012
Age : 24

Magic Fiche
Plus sur vous:
Joyaux(Argent)::
2000/10000  (2000/10000)
Magic'xpérience(xp)::
1001/3500  (1001/3500)

MessageSujet: Re: Presentation de Kurai [Fini]   Mar 19 Juin - 4:45

Jusqu'à présent (donc jusqu'au chapitre 5) rien à redire, histoire très interessante même si j'ai envie de dire .... pauvres chiens Sad Mais cependant bien trouvé cette histoire avec le livre. Tu n'as pas encore finit ta présentation, mais en vue de ta fiche, de l'expérience de ton personnage et de sa magie, un bon rang te sera attribué ^^ Je te la laisse finir tranquil après on verra sa, bonne continuation

_________________


~L'apparence d'une gazelle, le courage d'une lionne~
Merci à mon Akichou pour la signa

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kurai Dokuseishin

avatar

Messages : 114
Date d'inscription : 17/06/2012

Magic Fiche
Plus sur vous:
Joyaux(Argent)::
4500/10  (4500/10)
Magic'xpérience(xp)::
1001/3500  (1001/3500)

MessageSujet: Re: Presentation de Kurai [Fini]   Mer 20 Juin - 20:42

Voilà ^^
Normalement c'est fini.
Mais bien sûr si ce n'est pas suffisant ou qu'il manque quelque chose, j'arrangerai ça dans les plus brefs délais.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Freya Mishiga
Modo
Modo
avatar

Messages : 189
Date d'inscription : 30/04/2012
Age : 24

Magic Fiche
Plus sur vous:
Joyaux(Argent)::
2000/10000  (2000/10000)
Magic'xpérience(xp)::
1001/3500  (1001/3500)

MessageSujet: Re: Presentation de Kurai [Fini]   Mer 20 Juin - 21:04

Bien bien ^^ personnellement je serais OK pour t'accorder le rang A tu as remplis les critères il n'y a aucuns soucis (nombres de lignes demandées OK, expériences du personnages et de sa magie OK, de plus bonnes histoires), et aussi que le titre de God Slayer ^^ On va attendre qu'un admin passe pour qu'il valide ce que j'ai dis ^^

_________________


~L'apparence d'une gazelle, le courage d'une lionne~
Merci à mon Akichou pour la signa

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akiko Daigaku
Admin
Admin
avatar

Messages : 365
Date d'inscription : 08/04/2012
Age : 25
Localisation : quelque part dans fiore!

Magic Fiche
Plus sur vous:
Joyaux(Argent)::
0/10000  (0/10000)
Magic'xpérience(xp)::
1901/3500  (1901/3500)

MessageSujet: Re: Presentation de Kurai [Fini]   Jeu 21 Juin - 4:50

Hum... alors alors.... bon c'est a moi je crois? *regarde autour d'elle*

hum... oui je crois que c'est a moi. bon ben alors je vais te donner le verdict mon petit kurai tout gentil! oui oui je sais je sais j'aime donner des long surnom a mes membres c'est tellement marrant a trouver *-*

bon aller, j'arrête de blablater pour ne rien dire et je vais enfin te donner le verdict!

enfaite je suis tout a fait d'accord avec ce que Freya a dit, tu a bien tout fait ce que l'on a demander, les description son bonne ainsi que l'histoire. mais moi aussi je dit "pauvre petit toutou tout meugnon Sad " enfin bref je te...

VALIDE! VERROUILLER! ET DÉPLACER! tu peux maintenant faire ta fiche technique, le journal des mages, ton compte bancaire et si tu le souhaite tu as aussi le droit de demander un logement!

cordialement Akuko Daigaku!

_________________
Spoiler:
 

Invité oserais-tu m’énerver? hum... j’espère que non! ^_^
La mort est quelque chose dont personne ne voudrais, la vie est une chose si belle qui mérite d’être là pour chacun d'entre vous. mais est-ce que la vie est comme ce dont vous l'avez rêver? non ! alors Akiko Daigaku vivra là où la torture et le sang est la seul loi dans se bas monde !

le collier d'akiko et freya => http://ecx.images-amazon.com/images/I/41DifwlVI-L._SL500_AA300_.jpg
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Presentation de Kurai [Fini]   Jeu 21 Juin - 12:58

- Déplacer et délocker -

Désolé, mais il faut que je t'avertisse d'un truc :

« Kurai compte bien rester fidèle à sa guilde et à ses amis jusqu'au bout. » << Ca c'est impossible chez les Crudeliss. Il ne connaisse que le sens du mot " Objet " Et " Utilitaire ". C'est des mages noirs, des méchants, qui ne connaisse pas le sens du mot " Amitié/ ami " ou encore " compagnon ". Donc faudra changer, ca n'a pas vraiment de sens sinon ^^'. Surtout que Angel n'accepte pas vraiment des gens comme ca dans son groupe xD. ( Alice c'est une exception )
Revenir en haut Aller en bas
Kurai Dokuseishin

avatar

Messages : 114
Date d'inscription : 17/06/2012

Magic Fiche
Plus sur vous:
Joyaux(Argent)::
4500/10  (4500/10)
Magic'xpérience(xp)::
1001/3500  (1001/3500)

MessageSujet: Re: Presentation de Kurai [Fini]   Jeu 21 Juin - 20:51

Merci Angel ^^
J'avais fait des modifications pour que ça passe mais j'avais tout simplement oublié ce passage.
Voilà c'est mieux ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Presentation de Kurai [Fini]   Ven 22 Juin - 10:10

Oui c'est parfait x)

Fiche revalidé.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Presentation de Kurai [Fini]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Presentation de Kurai [Fini]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Presentation d'Arka ! [ Fini ]
» [Validée]Godwrath D. Alexander [Fini]
» Haiti -Terrorisme: Presentation d'Omega Military Consultants
» Organes de l'Etat: Presentation du CFI
» Developpement local: Presentation de Marmelade

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FAIRY TAIL RPG :: Commencement :: Identité des mages :: Présentations des mages :: Mages Validés-
Sauter vers: